30/05/2006

L'ELIMINATION DES SOUCHES

Voici un petit truc de jardinier pour l'élimination des souches.
Lorsque vous décidez d' éliminer un arbre, il faut éviter de le couper au ras du sol et ensuite se demander comment éliminer la racine.


Commencez par couper la couronne, et laisser le plus grand morceau de tronc possible. Pour des grosses souches, laissez jusqu'à 8m de tronc.
Attachez ensuite une solide corde au sommet. Faites le balancer pour voir la direction la plus favorable pour le faire tomber.
Creusez ensuite tout autour de l' arbre et dégagez convenablement toutes les grosses racines, en éliminant bien la terre se trouvant autour.
Coupez ensuite ces racines,à deux endroits, de manière à retirer des morceaux de 20 à 30cm de longueur, ce qui permettra d' avoir le champ libre pour dégager les plus profondes, et procédez à nouveau de la même manière.
Faites régulièrement balancer l'arbre, cela vous permettra de localiser d' autres racines grâce au mouvement du sol.
Après avoir éliminé quelques étages, faites balancer à nouveau le tronc, essayer dans tous les sens, il y a forcément un sens ou il aura l'air d'être moins retenu. Il peut arriver que vous arriviez à le faire tomber sans autre aide, grâce au poid du tronc. S' il résiste encore, essayez , lorsque c'est possible, en l' attachant à la voiture.
Lorsqu'il n' y a pas possibilité pour la voituire, vous pouvez louer un tire-fort dans n'importe quel centre de location.
Une fois l' arbre par terre, débarassez la racine du maximum de terre, et découpez à la tronçonneuse.
NB: Si j' insiste sur le fait de bien dégager les racines et la souche de toute la terre, c'est parceque une tronçonneuse pénétrant dans la terre perd tous son affutage, elle ne coupe plus, et la chaine se détend (Danger). N'oubliez pas l' huile de chaine, et tendez régulièrement la chaine.

09:20 Écrit par plantomaniac | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/05/2006

AGRUMES: Dégats causés par le froid.

Les dommages causés par le froid sont d’autant plus important que la saison est avancée, lorsque la teneur en eau dans toutes les parties de la Plante est encore élevée.
Les Agrumes sont des plantes à feuillage persistant, et donc bien plus fragiles que les plantes à feuillage caduque.
Ce qui leur est néfaste, ce sont les chutes soudaines de température et les gelées brutales.
Lorsque le refroidissement arrive progressivement, les Agrumes peuvent résister à des températures plus basses, car ils ont le temps de se préparer.
Les plus sensibles sont les Cédrats, les Citrons et les Limettes et les plus résistants sont les Kumquats et les Satsumanges.


Voici deux Citronniers que j’ai acquis en Janvier 2005 dans un centre de jardinage ou les soins n’ont pas été prodigués. Ces deux plantes ont subit le gel et présentaient des signes de chlorose avancée.

 


Les Degats
-Après les gelées, les feuilles peuvent paraître normales, mais très vite, elles perdent leur consistance, se mettent à sécher et tombent.
-Cela ne signifie pas que la Plante est morte. Souvent, si la température n’a pas franchi les moins 8°c, voire moins 10 et que le gel ne s’est pas étalé sur une trop grande période, le bois peut être resté sain.
-En cas d’atteinte plus forte, on peut constater sur les branches plus fortes qu’une partie de l’écorce se détache ou se brise. Cela peut donner naissance à ce que l’on appelle le « Cancer du froid » qui peut être confondu avec la gommose, car il provoque des petites sécrétions.


Les mêmes plantes après la taille sévère destinée à favoriser leur reprise.

 


Les Soins

°Il est conseillé de ne pas intervenir trop vite, afin de mieux constater l’ampleur des dégâts.
°Souvent, les dégâts ne concernent que la partie aérienne de la Plante, et l’appareil racinaire est quant à elle, intact.
°Les parties certainement mortes, doivent être éliminées, et rabattre les branches restantes de manière à retourner sur des parties bien saines, ce qui favorisera le démarrage de jeunes rameaux.
°S’assurer toutefois de ne pas rabattre sous le point de greffe.
°Colmater les parties éventuellement blessées du tronc, à l’aide d’un mastic végétal, afin d’éviter l’installation de champignons.
°Si l’atteinte est plus grave, il se peux que seul le porte greffe ait résisté, dans ce cas, soit on se contente de la culture du porte greffe, soit on regreffe le rameau d’une plante saine.
°Pour favoriser la reconstruction du feuillage, les fertilisations et arrosages équilibrés seront de toute première importance. Les fertilisations foliaires sont tout indiquées.
°Une pulvérisation préventive de produit antiparasitaire contre les Aphidiens est plus que conseillée, car une attaque à ce stade de reprise pourrait signifier la fin de tout espoir.

 

Les deux Citronniers au mois d’Août 2005, on peux dire qu’ils reviennent de loin, je les ai d’ailleurs surnommés « Les Miraculés ».

 

08:47 Écrit par plantomaniac | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |